Le imprese del “nuovo mondo”. Di Eric Le Boucher

Qui sait que le nombre d’entreprises françaises classées dans le FT 500 (les 500 plus importantes du monde selon le Financial Times) est passé de 18 en 1996 à 31 en 2008 ? Les trois quarts du CAC 40 sont donc dans le top des champions mondiaux. Preuve s’il en est qu’il existe une France qui gagne : celle des grands groupes. Depuis douze ans, ils ont su être conquérants.

Ils ne sont bien sûr pas les seuls. Le classement du FT 500 donne des nouvelles du front de la guerre économique. Le Japon apparaît comme le grand perdant. Il avait 110 de ses géants classés en 1996, ils ne sont plus que 39 (- 71). Les Etats-Unis sont le deuxième perdant, passant de 203 à 169 (- 34). Puis la Grande-Bretagne, qui recule de 46 à 33 (- 13). Parmi les gagnants, la France est troisième derrière l’attendue Chine (cette dernière passe de 0 à 25) et l’inattendu Canada, qui monte de 10 à 24.

La mondialisation vue sous ce prisme réserve des surprises. La principale à souligner est qu’elle déconcentre le pouvoir capitalistique. Etats-Unis et Japon trustaient deux entreprises sur trois du FT 500 il y a douze ans, ils n’en contrôlent plus que quatre sur dix. Ensuite, on constate une prise de pouvoir des pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine), qui bondissent de … continua.

Estratto da LE MONDE

Pubblicato su Economia, Finanza, Internazionale. Commenti disabilitati su Le imprese del “nuovo mondo”. Di Eric Le Boucher
%d blogger cliccano Mi Piace per questo: